Archives mensuelles : juin 2016

Dissolution de l’ANCA

Dissolution ANCA

Lors d’une assemblée générale extraordinaire tenue le 4 décembre 2015, les membres de l’Association Nationale des Commissaires de l’Air (ANCA) ont décidé de procéder à la dissolution de l’association qui les rassemblait. La fermeture effective de l’ANCA est intervenue début mai et a, dès lors, pu être déclarée à la Préfecture de Police de Paris.

Crée en 1954 l’Association Nationale des Commissaires de Réserve de l’Air (ANCRA) avait, en 1972, étendu son champ d’adhésion aux commissaires d’active et, à cette occasion, pris le nom d’Association Nationale des Commissaires de l’air, bien connue sous son acronyme ANCA.

Longtemps creuset de l’étroite relation unissant les commissaires de l’air d’active et de réserve et véritable espace de convivialité intergénérationnel, l’ANCA a indéniablement, durant des décennies, joué un rôle majeur dans l’entretien et la promotion de l’esprit de corps qui caractérisait cette population d’officiers si particulièrement attachée à l’armée de l’air. Chacun se souvient de cette joie dans la camaraderie qui présidait à toutes les formes de manifestations organisées par l’ANCA qu’il s’agisse des soirées de prestige, des conférences, des voyages en France ou à l’étranger ou des visites culturelles qui figurèrent souvent brillamment au programme de ses activités.

Pourtant, même les belles histoires ont une fin. Tout d’abord, avec la création en 2013 du corps des commissaires des armées et la disparition corrélative de celui des commissaires de l’air, il importait de laisser à la nouvelle association des commissaires des armées tout le champ nécessaire à son propre envol. D’autre part, force était de constater, durant ces dernières années, au vu du vieillissement et de la diminution constante de son effectif adhérent, que, à terme, l’ANCA ne disposerait plus en son sein de l’énergie propre à sa simple survie. C’est ce constat, à la fois serein et réaliste, qui a conduit les membres de l’association à opter pour le retrait dans la dignité, convaincus par ailleurs que le réseau d’amitié, tissé au cours d’un temps parfois fort long et à la solidité éprouvée, pourrait encore, sous d’autres formes, continuer à s’exprimer, à satisfaire l’esprit et à réjouir les cœurs.

On notera enfin que c’est par un choix unanime que les adhérents d’active et de réserve ont décidé de partager le patrimoine de l’ANCA entre l’Association des anciens élèves de l’Ecole de l’air (AEA), l’Entraide de l’Association des officiers de réserve de l’armée de l’air (E.ANORAA), la Fondation des œuvres sociales de l’air (FOSA) et la nouvelle Association des commissaires des armées (ACA).

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized